Les rôles d’un Webdesigner

Les rôles d’un Webdesigner

Avec l’émergence d’internet, le métier de Webdesigner a connu une forte affluence au cours de ces dernières années. Mi-informaticien, mi-graphiste, il joue entre deux mondes pour concevoir des sites web au design de qualité afin d’offrir une expérience utilisateur unique aux internautes. Peu connu du public, c’est un métier en pleine expansion et qui mérite qu’on s’y attarde. Dans cet article, on vous livre les principales activités de ce métier du web.

Analyser les besoins du client

Une des activités principales d’un webdesigner est d’effectuer une analyse approfondie de la demande du client. Dans son travail, il sera soumis à diverses contraintes qui sont rassemblées dans un cahier de charge. Ce brief créatif décrit en détail les enjeux de la création du site ainsi que le budget défini. Avant de passer à l’élaboration du graphique du site, il doit réaliser quelques recherches sur l’univers global de la marque, comprendre l’évolution et les lignes directrices de la charte graphique notamment les couleurs, les matières, les formats qui doivent figurer dans le site.

Par la suite, il doit se renseigner sur les tendances graphiques du moment pour avoir des idées de base en ce qui concerne l’interface du site. Il doit également suivre de près le site des concurrents sur internet et retenir les éléments phares à intégrer obligatoirement et ceux qui ajouteraient de la personnalité au site Web. Il est également intéressant de noter le graphisme et l’ergonomie des sites mobiles de ces derniers. Pour s’approprier le style de l’annonceur, il faut rassembler les supports contenant les codes graphiques qu’il faut obligatoirement incorporer au site.

Enfin, un échange avec le directeur de communication/marketing de la marque est primordial pour prendre connaissance des visions et des objectifs de cette dernière, mais également pour connaître les délais à respecter et les étapes de production. L’élaboration du site Web doit se faire bien sûr en étroite collaboration avec le directeur de communication avec son accord final avant toute soumission du travail au client.

Élaboration du graphisme du site

Avant la conception du design du site, il faut réaliser une séance de brainstorming avec toute l’équipe marketing et communication de la marque afin d’avoir le plus d’idée possible pour constituer la maquette et le story-board du site. Cette étape cruciale dans le travail d’un Webdesigner est une des plus complexes. En effet, il doit confronter ses idées avec les besoins du client et les règles de confort de navigation et d’ergonomie. Il va alors essayer de trouver un compromis entre ses différentes contraintes pour pouvoir offrir une expérience utilisateur exceptionnelle aux internautes.

Après cette étape, il doit le soumettre auprès du directeur artistique qui va donner ses suggestions et les points à améliorer de ce premier draft. Toute l’équipe artistique va également donner leurs feedbacks. Le webdesigner va prendre en compte toutes les propositions pour améliorer la maquette. À cette étape, il peut réaliser d’autres esquisses et laisser le directeur artistique choisir parmi ceux qui étaient proposés.

Une fois cette étape effectuée, il doit réfléchir au contenu du site. Pour cela, il a une vaste palette de possibilités. Il peut opter pour des textes, des images, des illustrations, des animations ou encore des vidéos et pourquoi pas les combiner tous ensemble. Il doit également penser aux différents formats du site sous d’autres versions notamment sur appareils mobiles comme les tablettes ou les Smartphones. Par la suite, il doit s’assurer de la bonne harmonie entre les visuels et le contenu sans oublier l’optimisation de la mise en page pour faciliter la navigation pour les visiteurs du site.

Livraison de la production graphique

Après avoir soumis la maquette au client, le Webdesigner va passer à la conception des éléments de communication du site. Cette étape passe par la création des pictogrammes, des bannières, des boutons, des interfaces graphiques, des illustrations ainsi que des animations. Pour cela, il va utiliser différents outils de modélisation comme le CAO, des logiciels de graphisme (Photoshop, Illustrator) et de programmation comme QuarkXpress ou encore Indesign. Tout au long du processus de production graphique, il devra anticiper et organiser sa charge de travail et planifier de manière optimale les différentes étapes de production pour pouvoir maîtriser les délais. Il ne faut pas oublier de revoir les finitions des visuels en retouchant les couleurs, la typographie ou encore les illustrations en fonction des remarques du directeur artistique. Enfin, il faut prêter une attention particulière à la cohérence entre le fond et la forme de chaque support utilisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *