Les réseaux sociaux et les entreprises de loisirs sportifs

Avant les réseaux sociaux, la communication des entreprises de loisirs sportifs passait par l’affichage. Investir sur des campagnes en local à la radio et utiliser la presse régionale étaient aussi possible. Tout cela a bien changé depuis.

La prise de pouvoir des réseaux sociaux en communication

L’impact des médias sociaux sur le développement des entreprises de loisirs sportifs est un sujet d’actualité. L’avis des experts est même partagé à ce propos. En fait, la prise de pouvoir des réseaux sociaux sur l’économie est prégnante. Avec des centaines de millions d’utilisateurs de ces outils, l’enjeu grandit continuellement. Les entreprises se doivent alors de développer des stratégies de communication appropriées au web et de contrôler l’information. Toutefois, cela n’est pas du tout aisé à effectuer.

Un fossé s’est creusé entre les organisations présentes sur les médias sociaux et les entreprises de loisirs sportifs. Cela concerne bien évidemment le domaine de la communication. Même en adoptant des stratégies particulièrement abouties, les clubs ont du mal à engager une réelle conversation avec leurs fans. Facebook figure sûrement parmi les plus utilisés. Sur cette plateforme, le rapport entre le nombre total de fans d’une page et ceux ayant interagi constitue une référence. Le maintien d’un ratio élevé devient difficile à parti du moment où le nombre de fans augmente. Dernièrement, beaucoup de sociétés très actives en ont fait l’expérience.

Les rôles des réseaux sociaux

Grâce aux réseaux sociaux, les clubs sportifs bénéficient d’un réel porte-voix. Ils peuvent communiquer directement avec les fans à travers Facebook, Instagram ou leurs sites internet. Avec ces nouveaux moyens, les entreprises de loisirs sportifs sont capables de mieux gérer leurs relations vis-à-vis du public. De plus, elles ont l’occasion d’exprimer leurs avis sur n’importe quel sujet. La plupart du temps, les clubs prennent l’initiative de faire des communiqués officiels en ligne.

Les réseaux sociaux ont alors acquis un rôle de propagateur et d’amplificateur. Ils peuvent être considérés comme un livre où les membres devenus fans suivent une aventure. Cette dernière est racontée à travers des vidéos, des rencontres sportives, des commentaires ou encore des partages. De leur côté, les adhérents participeront également au développement de la notoriété du club. Leurs dialogues permettront d’améliorer l’image du club.

Il y a quelque temps, une société a présenté des chiffres concernant la progression des clubs de football européen. L’étude était effectuée sur 22 réseaux sociaux. Ainsi, le club anglais Leicester City aurait attiré la curiosité de plusieurs. Il a affiché la plus forte croissance sur les diverses plateformes avec +487 % en 2016. Cela représente environ 8 millions de nouveaux fans. Quant au PSG, il se trouve en troisième place avec une croissance de +29,13 %. Toujours en 2016, les deux grands clubs espagnols, le Real Madrid et le fC Barcelone sont les plus populaires. Cette dernière information était le fruit d’une étude faite sur Instagram.

Les réseaux sociaux créent des engagements sportifs

D’une manière générale, les réseaux sociaux ont considérablement changé le sport. Ils ont aussi agi sur la façon de le regarder. Tel est le cas des records qui tombent à chaque évènement sportif. Le spectacle sur le terrain ne suffit plus. Des vidéos sont diffusées sur le net. Tout cela constitue un réel enjeu pour les entreprises de loisirs sportifs. Celles-ci peuvent organiser des concours de photos ou de tweets. Avec un peu de chance, un fan se trouvera exposé sur les écrans géants.

Aussi, le réseau social a conclu un accord concernant la diffusion des rencontres sportives universitaires. Il en est de même pour des émissions en direct relatives à la NBA, mais pas de matches. En ce qui concerne Twitter, il a retransmis la Melbourne Cup. Il s’agit d’une course hippique très connue en Australie. Quant au tennis, le nom d’un tournoi, Roland-Garros, a été mentionné plus d’un million de fois sur les réseaux. Cela, dans à peu près 212 pays différents, à travers le monde.

Ainsi, les réseaux sociaux sont devenus incontournables pour les entreprises de loisirs sportifs. Les clubs de football en ont même fait la pierre angulaire de leurs stratégies de marketing. Ces outils n’ont plus de secrets pour les sportifs et leurs clubs. De plus, acteur ou institutionnel, tout le monde s’en sert pour la communication et pour vendre en ligne. Les atouts de cette avancée technologiques sont indéniables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *